Top
Image Alt

Exposition

  À la suite des débuts du prêt-à-porter dans les années 50, les enseignes Prisunic sont inspirées par des méthodes de marketing américaines. Elles se lancent alors le défi de commercialiser des collections d'objets et de vêtements dans l'univers de la grande distribution. Les vêtements sont proposés dans les rangées parallèles aux fruits et légumes. "Le beau au prix du laid"

  En créant le magazine Harper's Bazar à New York en novembre 1867, les frères Harper souhaitent amener un contenu généraliste, mettant en perspective les modèles des créateurs de mode avec d'autres domaines créatifs de leur temps : littérature, peinture et photographie. La représentation des silhouettes de mode sur papier existaient depuis longtemps : dès l'origine de l'imprimerie, en passant par les

Au cœur de la galerie de la rue de la Verrerie, Olivier Saillard nous invite à un face à face entre les deux maîtres de la coupe. Azzedine Alaïa avait eu l'opportunité de récupérer des modèles de Cristobal Balenciaga, lorsque celui-ci décida de fermer sa maison de Haute Couture en 1968 en opposition à l'avènement du prêt-à-porter.